• paulinejaillant

L'INSOUTENABLE LÉGÈRETÉ DE L’ÊTRE - Les visions de l'amour de Kundera

L’INSOUTENABLE LÉGÈRETÉ DE L’ÊTRE - Milan Kundera 1984



Habitué des romans au fond philosophique, les personnages de Kundera incarnent souvent de grands principes, et de grandes idées.

Dans ce livre, Milan Kundera réfléchit, entre autres sujets intemporels, aux différentes visions de l’amour, et plus précisément à celles de l’engagement et de la fidélité. Il utilise les notions de “légèreté” et de “pesanteur” qui, selon le philosophe grec Parménide, sont associées à des conceptions positives (légèreté) ou négatives (lourdeur).



L’intrigue de LInsoutenable légèreté de l’être se situe en Tchécoslovaquie pendant le Printemps de Prague (1968) et l'invasion du pays par l’URSS.

Les différentes visions de l’amour sont incarnées par les personnages principaux, des intellectuels dont les destins se croisent et les histoires se complètent.


Tòmas, le personnage principal, est un caractère volage sans attache, jusqu’au jour où il croise le chemin de Tereza. Pour Tòmas, cette rencontre ne semble pas différente des autres, et Tereza s’apprête à faire partie de ses nombreuses conquêtes.

Mais Tòmas tombe éperdument amoureux de Tereza, qu’il compare à un petit oisillon dont il doit prendre soin.

Il n’arrive cependant pas à cesser ses infidélités. Il oscille alors entre amoureux transi et libertaire : Tòmas distingue très clairement l’amour et le plaisir charnel.

L’amour qu’il estime porter à Tereza s’exprime par son attachement sans limite, moral et physique. C’est la seule et unique femme qu’il souhaite protéger et rendre heureuse (son échec, par ses nombreuses infidélités, le tourmente), et avec qui il est prêt à partager sa vie, son appartement et son lit quotidiennement.

La plaisir charnel et la séduction sont en revanche une distraction, une manière de se sentir vivant. Tòmas met un point d’honneur à ne s’attacher à aucune de ses conquêtes, à ne jamais partager une nuit entière avec elles et à ne s’engager en rien.


Tereza, quant à elle, est la personnification de la pesanteur par sa vision de l’amour. Cette dernière est extrêmement pure et exclusive. Pour Tereza, aimer c’est se donner tout entier dans sa relation et à l’autre et c’est, avant tout, matérialisé par la fidélité et l’engagement. Le caractère volage de son mari Tòmas, malgré son dévouement total en parallèle de ses infidélités, sont les causes de ses plus grands malheurs.


Cette vision est opposée à celle de Sabina, représentation de la "légèreté''. Sabina, l’une des conquêtes de Tòmas, est décrite comme ayant une vision moderne et vivante de l’amour. Libertaire, pour Sabina l’amour ne peut se vivre que par la liberté et l’indépendance, le plaisir et l’autonomie. Egoïste, mais loin d’être mal intentionnée pour autant, Sabina conduit sa vie selon une ligne directrice qui s’affranchit des conventions, et lui assure une émancipation totale.


Bien que chaque personnage ait sa façon tranchée de voir les choses, chacun se retrouve finalement face à ses paradoxes. Sabina n’y fait pas exception, sa “légèreté” (censée pourtant être assimilée à une vision positive), la positionnant finalement face à un vide existentiel.


On se retrouve face aux questions suivantes : la fidélité la plus sincère est-elle inévitablement représentée par la fidélité charnelle ? Pourquoi se donner tout entier à quelqu’un (ou quelque chose), dès lors que le risque de s’oublier et d’en oublier le bonheur est omniprésent ? Qu’avons-nous construit dans une vie, après ne s’être engagé dans rien, et s’être libéré de tout ? Sur quoi se retourner ?

Qu’est-ce que l’Amour réel ?


Kundera, dans ce roman, pose la question de la quête de sens de l’Amour, de notre façon de l'interpréter, le traduire, le vivre.

Alors même que pour chacun des 3 personnages il s’agit d’un élément central de sa vie, chacun, par la liberté de ses choix, y donne le ton et la dévotion souhaités.


Ces trois représentations extrêmes et opposées illustrent, pour Kundera, la complexité d’instaurer une vision unique d’un concept comme celui de l’amour. Aucun principe ne supplante l’autre, aucune idée ne semble objectivement plus raisonnable.


Il permet en revanche de s’interroger individuellement sur la dose de chaque personnage que l’on souhaite mélanger pour arriver à sa propre recette de vie amoureuse réussie.


Posts récents

Voir tout
 
  • Facebook
  • Instagram

©2020 par Nous. Créé avec Wix.com